Nous n'irons plus au bois, 70 s.. Photogravure sur cuivre. 2013
(en collaboration avec Fanny Boucher, héliograveur)
Un mini disque vinyle photogravé sur quatre plaques de cuivre, dont l'échelle permet d'apprécier le dessin des sillons comme un langage visuel. Sorte d'empreinte sonore, hommage à l'ambition du physicien Georges Charpak d'écouter des céramiques anciennes, qui auraient enregistré des sons sur le tour du potier, ainsi qu'à un logiciel imaginé pour retranscrire la musique d'un 33 tours en scannant sa surface.

Exposé au Salon de Montrouge 2013.